POURQUOI UN SUPERMARCHÉ COOPÉRATIF ?






Un supermarché coopératif et participatif à but non lucratif,
ouvert à tou·te·s,

dont les membres participent trois heures toutes les quatre semaines

et sont les seul·e·s propriétaires, les seul·e·s décisionnaires et les seul·e·s client·e·s.


On sait faire des choses, et on aime les faire bien, ensemble !




AUTO-GESTION COLLECTIVE


  • Pas d'autorité à la Cagette, la responsabilité des échecs et des réussites est également répartie sur les épaules de tou·te·s.

  • Nous ne sommes pas des consom'acteur·rice·s , nous sommes des citoyen·ne·s à la recherche de solutions collectives.

  • On décide ensemble. Une personne, une voix.

  • On préfère le consentement plutôt que le consensus.

  • Toute opinion est bonne à entendre, ainsi, une écoute attentive est prépondérante.

  • On cherche l'établissement de relations équitables, égalitaires et réciproques.

  • Nous valorisons l'engagement et la participation active
image Cagette_i_want_you_Color_S.jpg (0.3MB)





ÉMANCIPATION


  • On souhaite proposer des alternatives à la grande distribution.

  • Les individus influencent le projet à la mesure de ce qu'ils accomplissent, des tâches qu'ils choisissent et exécutent de manière autonome.

  • Nous avons à cœur d'apprendre et de transmettre nos savoirs pour reprendre en main notre alimentation et notre consommation.

  • On préfère échanger, déléguer et transmettre plutôt que faire plus "efficacement" à la place de quelqu'un.

  • Les responsabilités sont confiées aux individus et pas aux postes qu'ils occupent.

  • Lutter contre les oligopoles.






OUVERTURE


  • Nous sommes ouvert·e·s à tou·te·s

  • La Cagette est ouverte à toutes les pratiques, opinions et préférences.

  • Nous souhaitons que la Cagette soit un lieu de diversité et de mixité, favorisant l'accueil.







ÉCOLOGIE


  • Pour changer l'alimentation de tou·te·s, pour manger mieux, nous choisissons une réponse collective.

  • Les ressources sont limitées. Leur répartition est une question politique de justice et d'égalité. Les solutions aux problèmes écologiques doivent être pensées collectivement.

  • Plus que favoriser les circuits courts, la qualité, ... Nous souhaitons proposer une approche systémique et pragmatique pour mieux manger en réduisant l'impact environnemental de notre alimentation.

  • Gestion du foncier, accessibilité alimentaire, précarité alimentaire, souveraineté alimentaire, précarité paysanne, paysanerie sans terre, sont des problèmes politiques.






HONNÊTETÉ


  • On dit ce que l’on pense, on fait ce que l’on dit et on n'essaye pas de faire les malin·e·s.

  • On est attaché·e·s au principe de non lucrativité.

  • On essaye de rendre visibles et transparents les tenants et les aboutissants de nos actions et de notre gestion.

  • Marge fixe

  • D’une façon générale, nous aspirons à établir des rapports de collaboration équitables, plaisants, sereins et maintenables indéfiniment.